Petit papa Noël

C’est la gabegie de Noël
Les banques étendent leurs tapis rouges
Les yeux fermés sur les ficelles
Debout les gens, comme des courges
Avant de faire leur cod’ secret
N’ont mêm’ pas un poil de regret

Petit papa Noël
Quand tu descendras du ciel
Avec un seul jouet par enfant
L’homme sera enfin intelligent
Mais avant de partir
Les yeux devras te couvrir
Dehors, des gens crèvent de froid
C’est un peu à cause de moi

Si vous ne vous souvenez plus de l’air : http://www.youtube.com/watch?v=pdlWrDSTQ4Q

Publicités
En passant | Cet article, publié dans Révolution, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s